Jeux Paralympiques

Rio 2016

4ème Titre de Champion du Monde pour Damien Seguin

p1000537
-    Damien remporte le Championnat du Monde de 2.4 mR en Australie
-    C’est son 4ème titre Mondial  
-    L’épreuve s’est achevée cette nuit à Melbourne

Damien, The King ! Quatre ans après son dernier titre mondial,  Damien Seguin a de nouveau frappé fort cette nuit à Melbourne en s’imposant sur le Championnat du Monde de 2.4 mR qui s’est déroulé en Australie du 27 novembre au 3 décembre. 49 marins représentant 26 nations étaient au départ. Le skipper remporte cette quatrième couronne mondiale (après 2005, 2007 et 2011) avec suprématie en remportant 7 manches sur 11. L’Allemand Heiko Kroeger et l’Australien Matt Bugg complètent respectivement le podium d’un Championnat marqué par des conditions météo très variées mais aussi très complètes. Kévin Cantin, deuxième Français en lice termine 12ème. « Je suis très content. C’est vraiment super de conquérir un 4ème titre mondial. Dans une carrière, ça commence à compter. Cette victoire est la concrétisation de tout le travail réalisé cette saison qui, hormis le Tour de France à la Voile cet été, a été axée autour du 2.4. C’est en me concentrant sur un objectif que je suis le plus fort. Kévin a fait de bonnes choses et s’est bien battu mais il a manqué de régularité  » confie Damien ce matin.
Ce quatrième titre mondial acquis, Damien va maintenant s’accorder trois petits jours de repos avant de s’aligner mercredi 9 décembre au départ de l’ISAF Sailing World Cup de Melbourne, épreuve open de coupe du Monde.  
Interview de Damien Seguin :
« Je suis très content et très ému. Je viens de vivre une très belle Marseillaise, très intense qui résumait bien l’ensemble de ma course. C’est mon 4ème titre de Champion du Monde et c’est vraiment super. Dans une carrière, ça commence à compter. Je gagne 7 manches sur 11. C’est assez exceptionnel dans un championnat du Monde. . Cette victoire est la concrétisation de tout le travail réalisé cette saison qui, hormis le Tour de France à la Voile cet été, a été axée autour du 2.4. C’est en me concentrant sur un objectif que je suis le plus fort. Les conditions météos étaient très complètes. Nous avons eu des journées avec du vent fort et des journées plus instables. Le plan d’eau était soit très tactique et il fallait aller vite soit très aléatoire. Le podium de ce Championnat est semblable à celui de la saison  avec l’Allemand et l’Australien sur les marches suivantes. Kévin a fait de bonnes choses et s’est bien battu mais il a manqué de régularité. »